Édition 2018

Trois-Rivières, Québec, Canada

L’édition de la BNSC 2018 nécessite encore une fois de nombreuses collaborations et partenariats. Le réseau ne cesse de s’agrandir et se propage de plus en plus! Autour de l’événement principal une cinquantaine d’artistes s’investiront dans les expositions parallèles – conférences – événement satellite – rencontres avec les artistes et le public. Pour la 8e édition le comité d’orientation artistique est composé de : Lynda Baril, directrice générale & artistique de la BNSC, Audrey Labrie, direction artistique & chargée de projet, Guylaine Champoux, chargée de cours à l’Université du Québec & au Cégep de Trois-Rivières, commissaire indépendante, Émilie Granjon, directrice générale du CIRCA art actuel, commissaire indépendante & consultante en communication & en développement stratégique, Christiane Simoneau, membre fondateur de la BNSC, muséologue, commissaire indépendante & directrice générale de la Galerie d’art du Parc.

THÉMATIQUE 2018

Trajectoire des sens – Art et Science

L’artiste explore la matière, physique ou virtuelle, dans des espaces déterminés ou indéterminés, jusqu’à atteindre et même dépasser les limites du perçu. Comment la sculpture évolue-t-elle dans un tel environnement et comment les artistes explorent-ils le rapport de l’art et de la science pour proposer des hypothèses et des pistes de recherches toujours plus surprenantes?

Aux confins du low-tech et du high-tech, les artistes de la 8e Biennale nationale de sculpture contemporaine de Trois-Rivières confèrent aux œuvres des propriétés multi-sensorielles qui ne laissent pas indifférents. Ils allient un retour aux valeurs traditionnelles, favorisent le savoir-faire technique et les matériaux bruts tout en utilisant autant des machines intelligentes, des interfaces numériques que des systèmes automatisés. Dans ce laboratoire de recherche à la croisée de l’art et de la science, le jeu de la stabilité et du vertigineux est mis à défi.

Dans cette édition de la BNSC, c’est sous l’angle du low-tech simulant ou suggérant le high-tech que les sculptures ou les installations convoquent des phénomènes technologiques déstabilisants, évoquant l’illusion ou l’utopie. Parce que les arts et les technologies sont motivés par une volonté de recherche sans cesse renouvelée, chacun donne le vertige. Vertige du temps dans la mesure où les progrès technologiques s'enchainent à une allure exponentielle. Face à la rapidité de l'évolution des technologies, nos espaces sensoriels sont fortement sollicités, pour ne pas dire mis en tension, notre perception est déjouée, notre cognition, flouée. À la cadence vertigineuse du temps qui passe se conjugue le vertige des sens, et insidieusement, le vertige du sens!

En pleine révolution technologique, les œuvres sélectionnées donnent l’occasion au public contemplateur de voyager entre matériel et immatériel, tangible et intangible, mobile et immobile, visible et invisible, faisant jaillir des sentiments d’exaltation et d’enivrement propice à la création de nouvelles trajectoires de sens, d’affects et de poésie.


Émilie Granjon, Directrice de CIRCA art actuel

Membre du comité d’orientation artistique et de sélection de la BNSC 2018

Votre appui nous est essentiel


Faites un don maintenant