Réflexion sur le territoire : Speaking with Hands and Territories de Charlene Vickers

08 septembre 2020

PAR ALISON ST-GERMAIN ET ELYANNE DESAULNIERS


L’artiste Anichinabée Kwe Charlene Vickers présente son œuvre Sleepwalking à l’Atelier Silex de Trois-Rivières. En raison de la pandémie, sa deuxième œuvre, Speaking with Hands and Territories, n’a pu être exposée pendant la 9e Biennale nationale de sculpture contemporaine. Voici nos impressions en lien à cette seconde installation.

L’œuvre de Charlene Vickers, Speaking with Hands and Territories, est de celles qui frappent. Installation en constante évolution suivant les participations des membres du public, Speaking with Hands and Territories est comme un sablier retourné : chaque boule de terre imite les grains de sable qui s’écoulent dangereusement, dans l’attente précaire de changements en regard à la situation des nations autochtones touchées par l’extension du pipeline Kinder Morgan Trans Moutain. Comment demeurer de glace devant le propos dénonciateur de cette œuvre ?


L’œuvre de Vickers est non seulement un acte de revendication pacifique, subtil et artistiquement réfléchi, elle sert aussi de lieu de réflexion pour les personnes qui prennent le temps de forger des boules de terre. En effet, en manipulant la terre extraite du mont Burnaby, le public, devenant alors des acteurs importants à la création de l’installation, sont invités à penser leur rapport vis-à-vis cette terre, élément fondamental et fertile. Que sommes-nous sans la terre, sans les territoires ? Comment peut-on s’attendre à ce que les membres des Premières Nations vivent des existences paisibles lorsque leurs terres sont « empruntées », volées, exploitées sans scrupule ? Et cette question se renvoie à nos politiciens également, que restera-t-il de la faune et la flore lorsque ce pipeline aura colonisé tout le Canada et que des fuites s’y déverseront ?


Ultimement, Speaking with Hands and Territories est une réflexion sur la notion de vivre-ensemble et de communauté. De cette installation formée de boules de terre façonnées par les mains d’une multitude de personnes toutes bien différentes naît une harmonie touchante s’étendant bien au-delà des pipelines, des inégalités sociales et de la politique. Après tout, ne sommes-nous pas tous habitants de la même Terre ?


Photo : Speaking with Hands and Territories, Charlene Vickers

Votre appui nous est essentiel


Faites un don maintenant
#