Quel type de visiteurs CROYEZ-vous être?

03 septembre 2020


On a tous nos façons d’agir lorsqu’on visite une exposition. À quel type vous identifiez-vous?


L'expéditive

« Quand je vais au musée… Je sais avec détermination où je m’en vais en m'arrêtant que là où mon attention est dirigée intuitivement. Je finis toujours mes visites la première. »

L’expéditive a l’esprit vif, va aussitôt là où son attention est captée et passe rapido (ou pas du tout) aux autres œuvres. Elle semble nerveuse et impatiente, même pressée de commencer… ou de terminer! Elle est efficace et prompte. Elle va nécessairement sortir du musée avec une expérience satisfaisante puisqu’elle aura été cherchée exactement ce dont elle avait besoin instinctivement. Elle semble déjà avoir visité tous les lieux de la Biennale, et surement seule. Une vraie indépendante, difficile de la suivre, sauf peut-être pour le fidèle!


L'épicurienne

« Quand je vais au musée… Je tiens à TOUT voir et je prends mon temps. Mon parcours est une épopée…! »


Toute sa journée est réservée pour des visites. Elle a décidé hier qu’elle faisait l'ensemble de la Biennale, de l’Atelier Silex jusqu’à R3, en passant par la Galerie d’art du Parc! L’idée folle de continuer vers Victo et Montréal lui a même traversé l’esprit ; Tant qu’à faire le parcours, aussi bien le faire pour vrai et sans demi-mesure! De nature curieuse et déterminée, elle lit tout ce qu’il y a à savoir et aime poser des questions lorsqu’elle considère ne pas avoir assez d’informations. Elle préfère prendre son temps (elle est surement en vacance) et tient à TOUT voir. Elle perd souvent la notion du temps et de ses objectifs en jasant de tout et de n’importe quoi. Au final, elle conçoit son parcours comme une véritable aventure épique! SVP épargnez les expéditifs dans votre épopée...



Le collectionneur

« Quand je vais au musée... C’est comme entrer dans la caverne d’Ali Baba! J’adore l’art et c’est l’occasion de tester mes connaissances par défi personnel. »


Il peut sembler snob ou même blasé par moment, mais c’est parce qu’il est concentré et dans sa tête… toujours à l’affût d’une nouvelle trouvaille de par une interprétation symbolique très personnelle. Les expositions telles que celles de Johanne Poitras, Charlène Vickers ou Janet Macpherson l’inspirent tout particulièrement avec leur mystérieux et précieux caractère. Il sera celui qui s’intéresse particulièrement au parcours de l’artiste et à ses développements personnels et professionnels. Il posera aussi des questions plus concises à ce sujet et par rapport aux démarches artistiques. Il aime s’imaginer ce qui pourrait advenir de son environnement dans d’autres circonstances en s’inspirant de tout ce qu’il capte, son esprit est en constante effervescence! Il aimera beaucoup une visite avec l’Intello, ils se complèteront bien dans de profonds échanges.


L'intello

« Quand je vais au musée… Je n’hésite pas à poser des questions si elles sont pertinentes dans le but de favoriser la compréhension des œuvres et mieux commenter ma visite. »


Celle qui analyse tout en détail à travers sa lentille personnelle. Elle a une opinion sur tout, sans trop laisser paraître ses émotions. Son savoir peut sembler intimidant par ses questions très pointues et concises. D’ailleurs, elle va parler que dans un but d’efficacité à sa compréhension unidimensionnelle de son interprétation! Elle est cependant toujours prête à partager avec les autres et ainsi reforger ses points de vue. Elle est très cérémonieuse et fut particulièrement touchée par l’agilité de Patrick Bérubé dans son rapport à l’espace ainsi que la portée philosophique que peut représenter la sculpture actuelle.


Le romanesque

« Quand je vais au musée... J’exprime tout ce que je vis à l’intérieur. Mes émotions sont à fleur de peau car je suis submergé par mes perceptions. Je pose beaucoup de questions… Je finis souvent par discuter avec les autres visiteurs. »


Il est extravagant, très près de ses émotions et de l’interprétation singulière qu’il fait des œuvres. Il est un grand sentimental et fait beaucoup de liens avec ses expériences antérieures, ses souvenirs. Probable que son émotion la plus forte fut été le saut en enfance porté par BGL avec les bâtons de popsicles. Un hypersensible qui voit en plusieurs dimensions une même œuvre en se transportant dans son univers intérieur… et en emportant tout le monde avec lui grâce à son émerveillement contagieux!

Le fidèle

« Quand je vais au muséeOn m’a invité, je n’avais pas pensé faire ça de ma journée initialement, mais ce pourrait être agréable et en bonne compagnie en plus, pourquoi pas! »


Il se laisse traîner dans les musées nonchalamment. Il a été convié à participer et poursuit ses visites tel un voyageur qui tombe par hasard sur quelque chose d’intéressant! Heureusement, il sait apprécier le moment présent et se satisfait à construire un univers autour des nouveautés qu’il entrevoit par-ci et par-là. Il a particulièrement aimé être surpris à participer à l’œuvre sociale de ATSA en discutant avec son meneur sur ce qu’il pensait de la liberté, un sujet spontanément lancé par le guide. Il est un accompagnateur parfait puisqu’il s’adapte à toutes situations avec un esprit positif.

Le compliqué

« Quand je vais au musée… Les mesures sanitaires ne s’appliquent pas à moi, c’est tout! J’irai ailleurs sinon! »


Celui qu’on ne veut pas dans nos établissements publics! Il n'en fait qu’à sa tête et trouve une bonne raison pour tout… Le purell lui assèche trop les mains, il a oublié son masque dans son auto, il a un malaise en milieu de parcours après s’être obstiné 20 minutes pour le faire et finalement il est retourné chez lui. Ses moments préférés sont les déplacements entre les galeries puisqu’il n’a pas besoin de masque! Vivement la fin du Covid-19!


Illustrations de Viviane Saulnier - Conceptualisation par Audrée Garceau

Votre appui nous est essentiel


Faites un don maintenant
#