JR / Paris - NY

Photo : JR


Biographie

JR est un artiste français anonyme qui marque son époque par des projets de collage photographique infiltrant les rues ; il possède ainsi la plus grande galerie du monde entier. Son travail mêle l’art et l’action, car les communautés participent au processus artistique lors des initiatives de collage, et ses œuvres traitent d’engagement, de liberté, d’identité et de limite. Auteur du projet 28 Millimètres, qu’il amorce sur le territoire de Clichy-Montfermeil en 2004, il continue au Proche-Orient avec Face 2 Face (2007), puis au Brésil et au Kenya avec Women Are Heroes (2008-2011), dont le documentaire est présenté au Festival de Cannes en 2010. En 2017, il coréalise avec Agnès Varda le long-métrage Visages,Villages, projeté la même année en sélection officielle au Festival de Cannes. Le film y est récompensé de l’Œil d’Or (meilleur documentaire) et nommé pour le César et l’Oscar dans cette catégorie en 2018. En 2011, il reçoit le prix TED, qui lui offre la possibilité de formuler un vœu pour changer le monde. Il crée alors Inside Out, un projet d’art participatif international qui permet aux personnes du monde entier de recevoir un tirage de leur portrait, puis de le coller pour soutenir une idée, un projet, une action et de partager cette expérience. Depuis, 1 801 actions de groupe Inside Out se sont réalisées dans 142 pays, en produisant au total 362 700 portraits.

Photos : Étienne Boisvert


Femmes héros


Dans le cadre de la BNSC 2020, la vidéo Femme Héros est présentée à la Galerie d’art du Parc de Trois-Rivières. Initialement, le projet Women Are Heroes a pour objectif de souligner le rôle central des femmes dans la collectivité. Les gigantesques portraits réalisés par JR mettent en lumière la dignité de ces femmes qui se voient ensuite sur les murs de leur village. La captation vidéo de leur témoignage raconte leur engagement actif dans leur milieu : elles se pré- occupent d’améliorer les conditions de vie et veillent au bien-être des citoyens. Anonymes et héroïques, ces femmes luttent pour l’égalité et le respect des droits humains. Elles croient en leur pouvoir d’agir et en un avenir prometteur.

Sculpter le social

Le projet mondial de JR jumelé à l’expertise en événementiel urbain de l’équipe de la BNSC devient Inside Out / sculpter le social. Il se veut un espace de partage, de discussion, de respect et de bienveillance qui rassemble les gens ainsi que divers organismes communautaires et acteurs de changements de Trois-Rivières autour du thème Croire de la BNSC 2020.


Inside Out / sculpter le social, une œuvre en apparence 2D, est un prétexte pour tisser des liens 3D et produire une sculpture sociale riche de sens. Réunir les citoyens autour d’un projet commun dans le but de créer des liens sociaux importants, c’est mettre en lumière la poétique qui se dégage de la différence à travers l’art urbain (ou Street Art) vu par JR.


Plus de 200 portraits se déploient sur un des derniers bâtiments industriels du centre-ville de Trois-Rivières et au Carré 150 de Victoriaville. Ceux-ci s’inscrivent dans une démarche internationale. Issus de la diversité culturelle, ces images amènent à réfléchir au vivre-ensemble ou, comme JR le dit si bien, à « tourner le monde à l’envers », une action d’art global à la fois.


Le site qui accueille l’œuvre de JR à Trois-Rivières a été choisi en tenant compte de la vocation projetée du lieu, soit de mettre en valeur les savoirs et pratiques des producteurs et artisans agroalimentaires, et de rassembler la population autour d’une offre alimentaire locale et saisonnière. Nous tenons à remercier Étienne Boisvert, photographe professionnel qui a réalisé les portraits, et toute l’équipe d’Innovation et Développement économique Trois-Rivières, qui a su voir le potentiel du projet Inside Out / sculpter le social.


Merci également aux personnels et aux membres de COMSEP, du Centre d’amitié autochtone de Trois-Rivières, du Service d’accueil des nouveaux arrivants de Trois-Rivières, de la Table de concertation du mouvement des femmes de la Mauricie, de la Société Saint-Jean-Baptiste de la Mauricie et du Comité d’accueil international des Bois-Francs situé à Victoriaville pour leur participation à ce projet.



Votre appui nous est essentiel


Faites un don maintenant
#