André Fournelle

Photo : Michel Dubreuil
				

Biographie

André Fournelle commence à faire connaître son œuvre au début des années 60. Après avoir travaillé deux ans dans une fonderie industrielle et bénéfificié du compagnonnage d’Armand Vaillancourt en fonderie d’art, il met sur pied la Fonderie expérimentale et collective avec Marc Boisvert. Il collabore également avec Marcelle Ferron à la recherche d’alliages de verre et de métal. Dans les années 70, il fait partie du groupe EAT (Experiment in Art and Technology), un laboratoire de création multidisciplinaire américain créé par Rauschenberg. À Paris en 1994, Fournelle représente le Québec comme sculpteur aux Jeux de la francophonie. En 1999, près du pont des Arts à Paris, il réalise l’intervention Lumière et silence (Une ligne de feu sur la Seine) dont la mise à feu est assumée par le critique et historien Pierre Restany. En 2005, il mène le projet Les incendiaires sur le parvis du Centre Pompidou à Paris. Tout au long de sa carrière, André Fournelle conçoit et installe de très nombreuses œuvres d’art public au Québec, aux États-Unis et en Europe. La pertinence de son travail témoigne de son engagement politique et social.


Photos : Judith Mc Murray


MONTRÉAL


LIGNE D’OR / LIGNE DE VIE

Mon projet est une métaphore du temps qui passe comme la vie. Elle suit son cours. La ligne s’arrête comme l’existence. Comment croire au principe alchimique? C’est justement cette propension à dépasser la pensée par l’expérience de la matière et du moment présent.


La transmutation des métaux et des idées. Croire comme source de l’agir. L’art est une réflexion. Croire, c’est l’espoir. Se donner le droit de croire.


L’œuvre présentée ici est le résultat d’une performance qui a eu lieu dans le cadre de l’événement Nuit blanche à la Fonderie Darling en 2018, le côté aléatoire de la coulée de bronze justifiant l’intitulé de l’œuvre. Artiste interventionniste, André Fournelle ne dissocie pas l’art-réflexion de l’art-action. Ses performances qui vont de pair avec ses sculptures demeurent associées à l’utilisation de la lumière sous toutes ses formes technologiques (laser, néon, fibre optique, feu) et aux quatre éléments que sont la terre, l’eau, l’air et le feu.


L’effet de surprise qu’il déclenche ainsi attire l’attention des spectateurs tout en les conduisant à une prise de conscience de la réalité qui les entoure.

Votre appui nous est essentiel


Faites un don maintenant
#