Informations - Artiste 2020/ Lieux

Communiqué

9e Biennale nationale de sculpture contemporaine

Du 1er août au 11 septembre 2020

CROIRE


Pour publication immédiate

Trois-Rivières, 17 juin 2020


Exposition nationale et internationale

La 9e édition de la Biennale nationale de sculpture contemporaine (BSNC) se déploie cet été sous le thème CROIRE. Elle réunit 16 artistes de provenance québécoise, canadienne et internationale dans 8 lieux à Trois-Rivières, Victoriaville et Montréal.

Notre époque est marquée par une incertitude généralisée et la multiplication des opinions polarisées. Devant ce constat, le comité d’orientation artistique de la 9e BNSC s’est penché sur l’évolution des systèmes qui ont construit notre monde. Au cœur de cette réflexion, la thématique Croire a émergé comme un état d’esprit, qui s’avère un moteur de changement indispensable dans les présentes circonstances. L'édition 2020 désire donc mettre en lumière l’espoir qui émane de l’engagement social des artistes et de leurs œuvres, lequel se traduit par des pratiques de plus en plus interactives.

Le comité d’orientation et de sélection est composé de Lynda Baril, directrice de la BNSC, Audrey Labrie, historienne de l’art et directrice artistique de la BNSC, Dominique Laquerre, directrice du Centre d’art Jacques-et-Michel-Auger, artiste et commissaire indépendante, ainsi que Julie Alary Lavallée, coordonnatrice générale du Studio XX, historienne de l’art et commissaire indépendante.


Les artistes invités / lieux d'exposition

Trois-Rivières

Galerie d’art du Parc,

Moridja Kitenge Banza / Montréal

Atsa / Montréal

Richard Ibghy & Marilou Lemmens / Durham-sud

Caroline Monnet / Montréal

Janet Macpherson / Hamilton

JR / France – NY


Bâtiment industriel

JR / France– NY


Centre d’exposition Raymond-Lasnier

BGL / Québec


Atelier Silex

Joanne Poitras / Rouyn-Noranda

Charlene Vickers / Vancouver


Musée POP

La Famille Plouffe / Longueuil


Galerie d’art R3

Patrick Bérubé / Montréal


Victoriaville

Centre d’art Jacques-et-Michel-Auger,

André Fournelle / Montréal

JR / France– NY


Montréal

CIRCA art actuel

Krishnaraj Chonat / Inde


ARTISTES

ATSA / MONTRÉAL Galerie d'art du Parc

L'organisme ATSA - Quand l'art passe à l'action a été fondé par Annie Roy et Pierre Allard en 1997 et compte plus d'une cinquantaine de projets réalisés partout sur la planète. Le temps d'une soupe est «une mécanique relationnelle dans l’espace public, invitant les passants à participer à des duos spontanés de conversations sur des enjeux actuels du vivre ensemble.» Pour la BNSC 2020, ATSA met en place, à la Galerie d’art du Parc, une nouvelle façon de faire. Croire en notre capacité de dépasser notre crainte de l’inconnu nous emmène vers l’autre afin de vivre une expérience d'échange!


PATRICK BÉRUBÉ / MONTRÉAL Galerie d'art R3


Patrick Bérubé s'est fait remarquer sur la scène nationale et internationale notamment grâce à des expositions à New York, Berlin et Londres. Son nouveau projet Entropé s'intéresse aux rapports contradictoires qu'entretient l'Homme envers lui-même et son environnement. En ces temps de crise, l'installation abordera des questions politiques, sociétales et environnementales. Le projet s'inspire librement du poème philosophique de Friedrich Nietzsche à propos du surhumain.


BGL / QUÉBEC Centre d'exposition Raymond-Lasnier


BGL est un collectif d'artistes bien connu dans le milieu des arts visuels, entre autres par sa présence à la Biennale de Venise en 2015. Il nous propose Panorama d'un cycle pop, une nouvelle oeuvre issue d'une exploration des propriétés du bronze. Imitant l’aspect de bricolages en bâtons de popsicle, l'œuvre présente des figures inspirées de traditions diverses. La stratégie de trompe-l'œil montre une autre facette des croyances contemporaines, celle d'une société fascinée par l’apparence, le divertissement populaire et la consommation rapide.


KRISHNARAJ CHONAT / BANGALORE, INDECIRCA art actuel

Établi à Bangalore, Krishnaraj Chonat a vu son travail exposé dans d’importants musées, notamment au Centre Pompidou à Paris. Son nouveau projet First Rain pensé pour la BNSC propose une expérience qui allie la résonance olfactive et la tactilité appliquées à des formes et des matières. L'exposition suscitera des réactions personnelles instinctives associées à des souvenirs d’odeurs, aussi bien réels qu'imaginaires. L'installation aborde le lien ténu entre le naturel et l'artificiel en associant le foisonnement des dispositifs de climatisationet l’image du banyan, l’arbre emblématique de l’Inde. Un projet qui sera réalisé par une équipe de l'Atelier Silex à partir de la maquette de l'artiste.


ANDRÉ FOURNELLE / MONTRÉALCentre d'art Jacques-et-Michel-Auger

L’art d’André Fournelle est né dans la mouvance qui a propulsé la sculpture en tant qu’action sociale et libératrice dans les années 1960 au Québec. Fidèle à un répertoire volontairement limité de symboles transculturels et de matériaux bruts, l’artiste réalise des œuvres lors de performances publiques qui pointent des problèmes sociétaux. Ligne d’or / Ligne de vie est le résultat d’une performance qui eut lieu à Montréal dans le cadre de la Nuit Blanche en 2018 et qui trouvera écho lors d’une autre performance prévue à Victoriaville. La coulée de bronze figée dans son dalot d’acier recouvert de feuilles d’or évoque la quête alchimique et la durée aléatoire d’une vie humaine.


RICHARD IBGHY Galerie d'art du Parc
& MARILOU LEMMENS / DURHAM-SUD

Richard Ibghy et Marilou Lemmens sont établis à Durham-Sud. Leur travail est présenté dans diverses galeries et Biennales à travers le monde et ils ont reçu le prix Giverny Capital en 2019. Leur projet Measure of Inequity présente, sous la forme de constructions tridimensionnelles, la mesure de la répartition inégale des richesses et des ressources selon un vaste éventail de disciplines des sciences économiques et sociales. Ces œuvres sont basées sur des graphiques et des schémas tirés de rapports et de publications spécialisées et sur des faits remontant à plus d'un siècle.


JR / FRANCEGalerie d'art du Parc, Centre d'innovation
agroalimentaire et Carré 150

JR est un artiste français qui marque son époque avec des projets de collage photographique utilisant l’espace public et l’architecture comme support.Sa pratique mêle l'art à l'action sociale, car la collectivité participe au processus. Inside Out / Sculpter le social a pour but de rassembler les communautés autour d'un message commun afin de créer des liens signifiants. Il s’agit d’une démarche mondiale qui, depuis 2011, a fait émerger des projets dans 142 pays. Un déploiement de portraits sur un bâtiment industriel de Trois-Rivières et au Carré 150 à Victoriaville, mettra de l’avant la diversité et l’importance de l’inclusion sociale.


MORIDJA KITENGE BANZA / MONTRÉAL Galerie d'art du Parc
Moridja Kitenge Banza est un artiste montréalais d'origine congolaise formé en arts visuels et en sciences sociales. Récipiendaire du 1er Prix de la Biennale d’art africain contemporain en 2010, il a participé depuis à plusieurs expositions en Europe et au Québec. L'Union des États est une oeuvre fictive, une ambassade qui reçoit la BNSC en 2020 et invite ses visiteurs à réfléchir à l'existence des différentes institutions politiques et économiques tout en questionnant leur réalité, utilité et fonctionnement. À travers cette installation, l'artiste repense l'institution, en inverse la logique et propose une lecture critique et ironique basée sur sa propre expérience de la colonisation.


JANET MACPHERSON / HAMILTON Galerie d'art du Parc

Janet Macpherson est une artiste céramiste qui vit et travaille à Hamilton, en Ontario. Son œuvre foisonnante a été l’objet d’une exposition individuelle au Musée Gardiner de Toronto. Migration explore les limites entre la dévotion et la coercition, le plaisir et la douleur ainsi que l'instinct animal et la domesticité. Influencée par son éducation catholique, Janet Macpherson porte une réflexion sensible sur les grands mouvements de population et sur le caractère hybride présent dans l'idéologie chrétienne en puisant dans diverses sources telles que les manuscrits enluminés, les martyrs et les représentations de monstres du Moyen Âge.


CAROLINE MONNET / MONTRÉAL Galerie d'art du Parc

Artiste multidisciplinaire basée à Montréal, Caroline Monnet a fait partie de la Biennale du Musée Whitney à New York et de la Biennale d’art de Toronto. Creatura Dada est une oeuvre vidéographique touchante qui présente six femmes autochtones puissantes se rassemblant pour célébrer un nouveau commencement et la fin du monde tel que nous le connaissons. Monnet utilise les arts visuels et médiatiques pour démontrer son intérêt à communiquer des idées complexes sur l'identité autochtone et la vie biculturelle à travers l'examen des histoires culturelles.


LA FAMILLE PLOUFFE / LONGUEUIL Musée POP

La Famille Plouffe habite à Longueuil et œuvre ensemble, c'est-à-dire en famille, depuis l’arrivée de chacun dans la vie de l’autre. Filent dessus, filent dessous remue les enjeux de la « folklorisation » de la culture populaire dans sa transmission intergénérationnelle. La matière première de leur oeuvre repose sur l'expérience du lieu et des rencontres avec plusieurs microcommunautés. Ainsi, la soif de réenchantement de La Famille Plouffe est étanchée à travers le prisme ludique de l'enfance qui permet à leurs propositions, empreintes du quotidien, d'accéder à la stature du légendaire.


JOANNE POITRAS / ROUYN-NORANDA Atelier Silex

Artiste en arts visuels et médiatiques vivant à Rouyn-Noranda, Joanne Poitras est notamment initiatrice de la Biennale internationale d'art miniature et chargée de cours à l'UQAT. Ce que le feu m’a apporté touche l’histoire d'un territoire, d'une communauté et plus largement celle des convictions humaines face à l'éternité. Les deux installations sculpturales de Joanne Poitras mettent en scène les débris d'une église détruite par un incendie ainsi que des scories, ces résidus miniers toxiques largués dans le paysage. Ces références à des marqueurs forts du paysage abitibien évoquent, dans leur matérialité prégnante, les quêtes, les croyances et les désirs humains.


CHARLENE VICKERS / VANCOUVER Atelier Silex

Artiste en arts visuels issue de la nation Anishinabe, Charlene Vickers vit et travaille à Vancouver. L'œuvre Sleepwalking est enracinée dans la conviction que l'être physique incarne un lien avec son lieu de naissance et ses ancêtres. Ainsi, l’idée que son corps est lié à la mémoire de ses terres ancestrales est cruciale dans sa démarche de création. En réunissant des objets symboliques simples mais puissants, l'artiste évoque le réconfort et la réparation nécessaires et souligne que la considération des peuples autochtones ne peut se faire sans revoir le rapport de l’humain à la terre.



Activités exploratoires et Atelier de sensibilisations

À surveiller sur nos médias sociaux!


Profitez de l’été pour découvrir des projets et expositions en Mauricie !


Atelier Presse Papier


Territoire flottant
de Lise Vézina

du 25 juin au 20 septembre 2020

Moulin de la Chevrotière et le Vieux-Presbytère de Bastican


VOLONTÉ DE FER


Du 20 juin au 27 septembre 2020

Culture Shawinigan


LA LIBERTÉ DE L’IMAGINATION

De Robert Roussil

Centre d’exposition Léo-Ayotte du 11 juin au 11 octobre 2020


Merci à nos précieux partenaires gouvernementaux, municipaux, ainsi que des secteurs publics et privés.

Préparez votre visite en consultant notre site web et nos réseaux sociaux !

#bnsctr

Votre appui nous est essentiel


Faites un don maintenant
#