José Luis Torres

MONTMAGNY, QUÉBEC

Errances


Adoptant une attitude ludique et ancrée dans la praxis, José Luis Torres s’approprie l’espace du Centre d’art Jacques-et-Michel-Auger, à Victoriaville, avec une installation in situ où des objets du quotidien sont détournés de leur fonction pour évoquer le déplacement et le voyage. La construction, les assemblages, les changements d’échelle et l’artifice du camouflage font disparaître ces objets dans un labyrinthe d’informations cartographiques et spatiales.


Dans Errances, des symboles, originalement conçus pour nous orienter, se transforment en éléments destinés à nous tromper ou à nous perdre. Par l’invention d’une nouvelle topographie, l’artiste installe des dispositifs esthétiques et conceptuels qui font s’interroger le visiteur et qui l’invitent à se mouvoir et à s’émouvoir dans un lieu compris comme un objet, parmi des objets compris comme des lieux.


Conscient que le mouvement est aussi une construction de soi, José Luis Torres est attentif aux bifurcations qui surgissent et à la coexistence d’éléments non planifiés qui se modifient les uns les autres pour former des environnements en constante évolution.


La correspondance entre les éléments qui composent l’œuvre autant que les références empruntées à la géographie et à la science de la cartographie créent un espace d’interrogations sur une réalité migratoire dans laquelle le déplacement appelle la fragilité, l’instabilité ainsi que la capacité d’adaptation de l’être humain.


PHOTOS : Jose Luis Torres

Biographie

Né en Argentine, José Luis Torres vit et travaille au Québec depuis 2003. Il détient un baccalauréat en arts visuels, une maîtrise en sculpture et une formation en architecture. Ses œuvres ont été présentées dans de nombreuses expositions individuelles et collectives à travers les Amériques et en Europe. Il a réalisé plusieurs œuvres d’art public éphémères lors d’événements tels que Passages insolites à Québec en 2014 et 2016, et Art souterrain à Montréal en 2017. Parmi ses réalisations récentes, mentionnons D’entrée de jeu, œuvre immersive pour les jeunes au Musée national des beaux-arts du Québec à Québec (2017) ; Tour de force, œuvre publique éphémère à la Maison des arts Desjardins à Drummondville (2017) et Débordements, œuvre publique éphémère à Hamilton, Ontario (2016).


Sculpture extérieure et ateliers sur le parvis du Carré 150

SE CROIRE À L’ABRI

24 au 26 juillet 2018

José Luis Torres créera une œuvre sur le parvis du Carré 150, celle-ci restera en place jusqu’à la fin de l’été. La représentation d’une cage nous renvoie à nos obsessions sécuritaires, en évoquant un lieu de protection absolue qui garantit notre sécurité mais que l’on pourrait également interpréter comme un dispositif qui restreint notre liberté. Mise dans l’espace public, cette œuvre souligne les contradictions que nous devons affronter au quotidien. À première vue, un enclos de sécurité en treillis métallique est simplement déposé sur le trottoir. Mais, ce mystérieux contenant enferme un contenu inquiétant…

Des ateliers participatifs permettront aux visiteurs d’explorer le thème Se croire à l’abri et le processus de création de José Luis Torres. Les ateliers auront lieu les 24, 25 et 26 juillet de 13 h à 15 h à l’extérieur, sur le parvis du Carré 150 (dans le foyer en cas de pluie). Gratuit.

L’œuvre Se croire à l’abri restera en place jusqu’au 25 août.



Site web du Centre d'art Jacques et Michel Auger - Victoriaville










Jose Luis Torres présente son exposition «Errances» et l'oeuvre extérieure «Se croire à l'abri» au Centre d'Art Jacques-et-Michel-Auger à Victoriaville, dans le cadre de la Biennale nationale de sculpture contemporaine du 29 juin au 25 août 2018.

Votre appui nous est essentiel


Faites un don maintenant
#