Krijn de Koning

Krijn de Koning, avec Losing one footage s’est inspiré de l’architecture et de l’histoire de la Galerie d’art du Parc pour redimensionner les salles d’exposition. Chacune de ses œuvres repose sur la recherche d’un équilibre entre le lieu et son inscription dans ce lieu, dans la relation du corps, celui de l’artiste et celui du spectateur, à l’espace. La recherche de l’artiste se démarque par les mises en espace et par la capacité d’intégrer l’architecture dans l’architecture. L’œuvre de l’artiste de Koning est présente dans plusieurs pays comme intégration à l’architecture ou à l’environnement. Il s’inscrit dans les recherches que mènent aujourd’hui un petit nombre d’artistes autour de l’art in situ, initié par Daniel Buren.


Votre appui nous est essentiel


Faites un don maintenant