Jannick Deslauriers

Jannick Deslauriers a réalisé, Perdre pied, ne rien contrôler, être désorienté, être dépassé, ne pas savoir où l’on est... en exploitant le sujet de la disparation du patrimoine bâti au Québec, et plus précisément du patrimoine religieux. Elle s’interroge sur l’impact du vide produit par un certain rejet de notre passé. Son travail questionne l’impact du ramollissement des valeurs sur notre équilibre socioculturel. Empruntant des motifs architecturaux religieux, sa sculpture molle, sans socle, de poids plume, faite de tissu diaphane, renvoie à un monde délétère où rien n’est immuable, constamment en recherche d’équilibre et en transformation identitaire, reflet de nos errements.

Votre appui nous est essentiel


Faites un don maintenant