Quelques moments historiques de la Chaussure

La plus vieille chaussure en cuir du monde :

Fort longtemps, les chaussures constituent un habillement destiné à couvrir les pieds pour le commun des mortels. À travers les espaces et le temps, elles ont su expliquer l’histoire et la culture d’une société à une autre et elles ont beaucoup évolué. 

Selon la revue Sciences et Avenir, l’ancêtre de toutes les chaussures aurait 5500 ans environ et aurait été découverte dans une grotte en Arménie. Elle était faite à base d’une pièce de cuire pour recouvrir tout le pied.


Les chaussures durant l’Égypte Antique :

Entre le IIe et IIIe avant J-C., dans l’Égypte ancienne, les chaussures étaient des sandales. Elles étaient fabriquées à partir du cuire, de la paille tressée, avec des lanières de feuilles de palmier ou de papyrus et pour les pharaons, elles étaient ornées d’or.


Les chaussures différenciaient les hommes libres aux esclaves qui n’ont pas le droit d’en porter. Les pauvres marchaient pieds nus tandis que les riches emportaient leurs chaussures dans leurs tombes, afin de pouvoir en jouir dans l’au-delà. Les chaussures sont les mêmes pour les deux sexes : il s’agissait de sandales de cuir tressés ou étaient faites de papyrus. D’autres sandales égyptiennes en fibres végétales ont été trouvées avec une semelle contenant des illustrations de l’époque de pharaon. Auparavant un indicateur de richesse et d’autorité, elles sont aujourd’hui une nécessité dans les pays développés et cela dans n’importe qu’elle classe sociale.

 Au VIIIe siècle sous  l’empire chrétien, les vêtements ont changé. Selon la moralité chrétienne, il serait un péché de montrer le corps. Donc les chaussures ont été dessinées pour couvrir les pieds et elles ont remplacé les sandales que portaient les égyptiens.

L’ère des poulaines :

 Au XVe siècle, les poulaines, chaussures autant portées aussi bien par les femmes que par les hommes, étaient des souliers à bouts longs et pointus. Ils pouvaient mesurer jusqu’à 50 cm, dépendamment de la démesure de son propriétaire. Plus le rang social de celui-ci était élevé, plus la pointe de la chaussure était longue. Pour les rois de l’époque, leurs pompes pouvaient être aussi grandes qu’ils le désiraient. Les poulaines étant conçues pour adhérer le plus près possible des orteils, elles donneront naissance aux chaussures à l'orteil qui épousent parfaitement la forme des orteils. 



L’ère de la diversification des chaussures : 

Au XVIe siècle, apparaitront ainsi des souliers très ouverts à bouts larges et carrés pouvant atteindre 15 cm de long et 60 cm de haut, appelés aussi souliers à pied d'ours ou bec de canard. Leurs détenteurs les voulaient surélevées à cause des déchets qui jonchaient les rues de l’époque.



Au cours du XXe siècle, l’histoire des chaussures a été diversifiée dans ses formes. Les godillots ont vu le jour dans les années 40 et les chaussures à tallons aiguilles dans les années 50.


L’histoire de la chaussure des premières nations d’Amérique du Nord :

Les Kamiks s’avèrent être les chaussures les mieux adaptées au climat de l’Amérique du Nord. Elles constituent l’un des attributs vestimentaires les plus essentiels, permettant de faire fasse aux rigueurs du climat. Les Kamiks font partie intégrante de l’identité des premières nations. Elles appartiennent à leur culture et à leur environnement. 

Le phoque et le caribou fournissent les peaux et le tendon utilisés dans la confection des vêtements et des chaussures. Aujourd’hui encore, les Kamiks, bottes traditionnelles fabriquées de façon artisanale, sont essentielles à la survie dans les conditions extrêmes de l’arctique.

Cette botte en peau de phoque, avec le poil à l'intérieur, a été fabriquée durant l’ère pré-Dorset ou Dorset, entre 2290 et 2390 avant Jésus-Christ. Elle a été trouvée par l’archéologue Charles Arnold au site Lagoon, sur l’île Banks, au site portant le numéro Borden OjRl-3. 


La peau de phoque est imperméable et très durable. Les semelles sont fabriquées avec de la peau de phoque barbu, encore plus résistante. La fourrure portée à l’intérieur de la botte fournisse une couche isolante supplémentaire qui prévient également la transpiration et repousse l’humidité du pied. Les Inuit adaptent encore leurs nombreuses façons de se chausser en fonction des saisons et des conditions.


Histoire de la chaussure au Canada :

Lorsque les européens arrivèrent au Canada, ils durent adapter les chaussures qu’ils portaient dans leur pays aux conditions climatiques du Canada. Ils préféraient souvent les chaussures importées d’Europe, ou celles qu’ils avaient apportées eux mêmes. Celles-ci étaient utilitaires, et peu résistantes à l’usure. 



Le Machault, datant du XVIII  siècle 

En 1760, le navire de ravitaillement français baptisé Le Machault, transportant 500 paires de chaussures neuves à l’attention des pionniers de la Nouvelle-France, sombra dans les eaux du golfe du Saint-Laurent. Des archéologues ont retrouvé et restaurer quelques-unes des chaussures repêchées de cette « capsule historique » remontant au XVIIIe siècle. La plupart sont des chaussures d’homme assez simples, mais de belle confection, bien adaptées à la vie des pionniers en milieu rural. Il s’y trouve également un certain nombre de chaussures plus adaptées aux activités de loisirs. 


La chaussure canadienne à l’ère artisanale :

Au début du XIXe siècle, les chaussures étaient difficiles à trouver, les pionniers demandaient souvent à leur famille de leur en envoyer. De nombreuses chaussures étaient importées des États-Unis ou d’Europe. Puis, un nombre important de chaussures va se faire fabriquer au Canada. La chaussure canadienne à l’ère artisanale va voir le jour. Les artisants vont fabriquer manuellement les chaussures pour le travail ou pour le loisir de plein air, destinées à être portées au quotidien ou lors des événements spéciaux.


 

En 1812, Jesse Ketchum ouvrit une importante tannerie dans la ville de York, afin de produire du cuir à bottes pour l’armée britannique. Sa tannerie fut la toute première industrie créée dans la communauté qui deviendrait par la suite Toronto.



Histoire de la chaussure au Québec :

L’âge d’or de la chaussure québécoise :

À partir les années 1870, l’industrie de la chaussure prend son envol. Mais six (6) ans bien avant, l’arrivée de la cordonnerie mécanique va changer la vie du Québec. 

La cordonnerie mécanique :

En 1864, on commence à fabriquer des chaussures à la machine, sauf pour la taille de l’empeigne. Autrefois, l’ouvrier faisait un lot de 12 paires à la fois, mais avec l’avènement du procédé mécanique on en fabrique par douzaines de caisses. Un artisan faisait sa chaussure en entier, le machiniste n’en fabrique qu’une partie, toujours la même. Pour devenir maître-cordonnier, il fallait y consacrer des années d’apprentissage, mais on devient machiniste du jour au lendemain.

La cordonnerie mécanique s’établit à Québec au cours du mois de juillet 1864, quand trois jeunes cordonniers nés au Québec mais émigrés dans le Massachusetts retournent au pays pour ouvrir dans la ville de Québec une manufacture de chaussures. Ils se mettent résolument à l’œuvre. Les noms de ces trois entrepreneurs sont Guillaume Bresse et les frères Georges et Louis Côté. En 1871, il y avait au moins sept grandes manufactures mécanisées à Québec. Elles employaient alors environ deux mille cordonniers qui produisaient annuellement 1 530 000 paires de chaussures au coût de 2 300 000 $ (prix des années 1870).

 

L’âge d’or de l’industrie de la chaussure québécoise :

Les chaussures de Québec deviennent populaires et sont considérées généralement comme des chaussures de qualité. Aux expositions canadiennes et internationales, elles remportent de nombreux prix. La chaussure québécoise alimentait non seulement le marché local et canadien, mais aussi le marché américain. Cette situation a persisté jusqu’aux années 1940 et le Québec a tenu au cours de ces années les devants de cette industrie. Avant la Seconde guerre mondiale, en 1939 il y avait déjà 233 manufactures de chaussures au Canada. 

Dans les 136 fabriques situées dans la province de Québec en 1939, on fabriquait environ 15 millions de paires de chaussures par an. Au total, au Canada, la production de chaussures s’élevait à 25 500 000 paires. Le Québec fournissait donc les 3/5e de la production totale du pays. La ville de Québec occupait la première place parmi les villes canadiennes, avec une production de 2 800 000 paires. Cette année-là, le salaire total des cordonniers de la ville de Québec était de 1 160 820 $.

 

Tableau illustrant la répartition manufacturière au Canada :

Québec

136 fabriques

Ontario

70 fabriques

Colombie-Britannique

7 fabriques

Manitoba

4 fabriques

Nouveau-Brunswick 

3 fabriques

Nouvelle-Écosse 

2 fabriques

Alberta

1 fabrique



Premières chaussures au Japon : 

Des témoignages archéologiques préconisent que la chaussure japonaise la plus ancienne (Waraji), est une sandale fabriquée de paille de riz, créée il y a environ deux mille ans. Le Waraji est fabriqué de cordons tordus qui sont passés à travers des anneaux autour du pied et du talon et finalement attachés à la cheville. Cette fixation est idéale pour le travail physique et les longues croisières.




Recherches réalisées par Bertin Obiang Mba 


Sources :


La plus vieille chaussure en cuir du monde :

Sources : Article paru dans le Magazine Sciences et Avenir (06-2010).

http://www.sciencesetavenir.fr/archeo-paleo/20100610.OBS5323/la-plus-vieille-chaussure-en-cuir-du-monde.html


http://www.lemonde.fr/planete/article/2010/06/10/la-plus-vieille-chaussure-du-monde-decouverte-en-armenie_1370910_3244.html


Chaussures de l’Égypte Antique :

Les sandales, chaussures de l’Égypte ancienne :

Source : Article paru sur le site : Histoire de la chaussure

http://histoiredeschaussures.com/tag/chaussures-egypte-antique/


Sandale égyptienne :

Source : http://aeschne.files.wordpress.com/2012/02/chaussure-egyptienne.jpg


Chaussures égyptiennes :

Sources : 

http://www.misterfiesta.com/A-13520-sandales-romaines-femme.aspx


http://www.deguisementsonline.com/accessoires/divers/chaussures-de-soldat-romain.html


Les chaussures remplacent les sandales que portaient les égyptiens :

Source : Article paru sur le site : La Rue de Cendrillon de Chanel ‘‘L’histoire et la culture française des chaussures’’.

https://www.mtholyoke.edu/~jcdaniel/french-website/main.html



L’ère des poulaines :

Source : Article paru dans Bloglovin

http://lhistoiredelamode.blogspot.ca/2013/10/lhistoire-de-la-chaussure.html


La poulaine :

Source : http://fr.topic-topos.com/poulaine-saint-denis



L’ère de la diversification des chaussures : 

Les souliers à pied d'ours ou bec de canard :

Source : Article paru sur le site du Collège Marcel Droret (Les chaussures du passé)

http://college.vernet31.free.fr/2010-11/gr3/Picard_Paul/page1.php


Source : Article paru sur le site de Blogger (L’histoire de la chaussure)

http://lhistoiredelamode.blogspot.ca/2013/10/lhistoire-de-la-chaussure.html


Les souliers à pied d'ours ou bec de canard :

Source : http://www.madmoizelle.com/codes-improbables-mode-dautrefois-181393


Les godillots et les chaussures à tallons aiguilles :

Source : Article paru sur le site de Blogger (L’histoire de la chaussure)

http://lhistoiredelamode.blogspot.ca/2013/10/lhistoire-de-la-chaussure.html



L’histoire de la chaussure des Premières Nations d’Amérique du Nord :

Les kamiks des Inuits :

Source : Article paru dans le musée virtuel du Canada. «Sur le sol canadien, l’épopée de la chaussure dans le Canada d’autre fois».

http://www.museevirtuel-virtualmuseum.ca/sgc-cms/expositions-exhibitions/chaussure-footwear/francais/exhibition/ki/index.html


Les bottes en  peau de phoque et de caribou :

Source : Article paru dans le musée virtuel du Canada. «Sur le sol canadien, l’épopée de la chaussure dans le Canada d’autre fois».

http://www.museevirtuel-virtualmuseum.ca/sgc-cms/expositions-exhibitions/chaussure-footwear/francais_flash/exhibition/ki/hsc2.html


Botte découverte entre 2290 et 2390 avant Jésus-Christ : 

Sources : Les kamik (botte) d’enfant : collection du Centre du patrimoine septentrional du Prince de Galles; gouvernement des Territoires du Nord-Ouest, numéro d’accession : 982.050.480.

http://www.inuitcontact.ca/index.php/fr/artifact/611

Les Bottes inuites de la terre de Baffin :

Source : 

http://www.museevirtuel-virtualmuseum.ca/sgc-cms/expositions-exhibitions/chaussure-footwear/francais/exhibition/ki/plf.html


Les mocassins inuites de la terre de Baffin :

Source : 

http://www.museevirtuel-virtualmuseum.ca/sgc-cms/expositions-exhibitions/chaussure-footwear/francais/exhibition/mfn/moccasins2.html



Histoire de la chaussure au Canada :

Des chaussures pour une terre nouvelle :

Source : Article paru dans le musée virtuel du Canada. «Sur le sol canadien, l’épopée de la chaussure dans le Canada d’autre fois».

http://www.museevirtuel-virtualmuseum.ca/sgc-cms/expositions-exhibitions/chaussure-footwear/francais/exhibition/snl/index.html




Chaussure à boucle cuir et laiton France, 1760 :

Source : 

http://www.museevirtuel-virtualmuseum.ca/sgc-cms/expositions-exhibitions/chaussure-footwear/francais/exhibition/snl/ss_2d_1.html


Escarpin de femme à attaches cuir Louisbourg, Nouvelle-Écosse, vers 1713 :

Source : http://www.museevirtuel-virtualmuseum.ca/sgc-cms/expositions-exhibitions/chaussure-footwear/francais/exhibition/snl/scis2_2d_1.html


Chaussure de femme française damas de soie et cuir France, 1780 :

Source : 

http://www.museevirtuel-virtualmuseum.ca/sgc-cms/expositions-exhibitions/chaussure-footwear/francais/exhibition/snl/scis2_2d_1.html


Boucle de chaussure argent, acier et strass France, 1775-1790 :

Source : 

http://www.museevirtuel-virtualmuseum.ca/sgc-cms/expositions-exhibitions/chaussure-footwear/francais/exhibition/snl/scis3_2d_1.html


Chaussure d'homme cuir Angleterre, 1790-1799 :

Source : 

http://www.museevirtuel-virtualmuseum.ca/sgc-cms/expositions-exhibitions/chaussure-footwear/francais/exhibition/snl/scis3_2d_2.html


Le Machault, une frégate à trois-mâts et 26 canons, datant du XVIIIe siècle :

Source : Article paru dans le musée virtuel du Canada. «Sur le sol canadien, l’épopée de la chaussure dans le Canada d’autre fois».

http://www.museevirtuel-virtualmuseum.ca/sgc-cms/expositions-exhibitions/chaussure-footwear/francais/exhibition/snl/ss.html


La chaussure canadienne à l’ère artisanale :

Source : Article paru dans le musée virtuel du Canada. «Sur le sol canadien, l’épopée de la chaussure dans le Canada d’autre fois».

http://www.museevirtuel-virtualmuseum.ca/sgc-cms/expositions-exhibitions/chaussure-footwear/francais/exhibition/smac/index.html


Le cordonnier ambulant :

Source : http://www.museevirtuel-virtualmuseum.ca/sgc-cms/expositions-exhibitions/chaussure-footwear/francais/exhibition/smac/ic.html


Bottes Wellington cuir Kingston, Ontario, 1865-1880 :

Chaussures pour enfant cuir Elora, Ontario, vers 1870 :

Sources :

http://www.museevirtuel-virtualmuseum.ca/sgc-cms/expositions-exhibitions/chaussure-footwear/francais/exhibition/smac/mc4.html




Histoire de la chaussure au Québec :

L’âge d’or de la chaussure québécoise :

La cordonnerie mécanique :

L’âge d’or de l’industrie de la chaussure québécoise :

Tableau illustrant la répartition manufacturière au Canada :

Sources : Articles parus sur le site internet ‘‘Le Québec dévoile ses mystères’’ (l’âge d’or de la chaussure au Québec).

http://grandquebec.com/400-anniversaire/archives-de-quebec-2008/episodes-historiques/cordonnerie/


Le changement technique chez les cordonniers :

Source : L'histoire du Canada en images, Volume 63 « Les travailleurs du Québec et la Révolution industrielle à la fin du dix-neuvième siècle,» par Fernand Harvey (1984).


Illustration de l'augmentation de la productivité que l'industrialisation permet :

Source : 

http://www.museevirtuel-virtualmuseum.ca/sgc-cms/expositions-exhibitions/chaussure-footwear/francais/exhibition/cfam/imswm2.html


Tableau illustrant la répartition manufacturière au Canada

http://m.grandquebec.com/400-anniversaire/archives-de-quebec-2008/episodes-historiques/industrie-chaussure/



Premières chaussures au Japon : 

Source : Article paru sur le site de ‘’La  chaussure sous toutes ses couleurs’’

http://www.allaboutshoes.ca/fr/japanese/traditional_footwear/index.php


Waraji 

Source : http://www.kurogami.com/en/producto/waraji_bleach_shoes 




Votre appui nous est essentiel


Faites un don maintenant