Caroline Gagné

QUÉBEC, QUÉBEC


Quand un arbre tombe on l'entend ; quand la forêt pousse, pas un bruit


Depuis le début de ma pratique, mon approche de l’art est ancrée dans l’expérience des lieux que j’explore. Pendant que je suis sur place, je m’imprègne des événements qui y surviennent. Dans cette optique, certains sites ont plus particulièrement marqué ma recherche, par exemple les parcs urbains et les berges du fleuve Saint-Laurent. De même certains bâtiments, et plus précisément leurs intérieurs sonores : les maisons tourmentées par le vent aux Îles de la Madeleine, un édifice industriel de Montréal résonnant des bruits de sa chaufferie ou encore, un cargo traversant l’océan Atlantique.

Dans cette perspective, en lien avec la thématique proposée pour la 8e Biennale nationale de sculpture contemporaine, j'explorerai le rapprochement entre le processus de création artistique et celui de la science, en mettant l’accent sur la question de l'observation comme point de départ de ma création. L’installation Quand un arbre tombe on l'entend ; quand la forêt pousse, pas un bruit examine les phénomènes d’oscillation, de tremblement, de battement, de vibration et de friction de la matière comme étant reliés au son dans l’espace. Tenant une place importante dans plusieurs de mes projets, ces phénomènes sont un fil conducteur de ma pratique récente.


PHOTOS : Félix Michaud

Biographie

En 1998, Caroline Gagné a amorcé ses recherches en abordant les nouvelles technologies, entre autres l’art Web, l’installation interactive, l’art sonore et les essais vidéographiques. Active dans son milieu, elle assure la direction artistique du centre d’artistes Avatar depuis 2013. Son œuvre CARGO, présentée dans le cadre du Mois Multi 12, lui a valu un Prix d’excellence des arts et de la culture de la Ville de Québec en 2011.

Votre appui nous est essentiel


Faites un don maintenant